Rencontres de l'engagement citoyen du 23 février au 28 février 2017

 

L’Institut Régional d’Administration de Lyon a organisé fin février, pour la première fois, quatre journées d’actions citoyennes intitulées « Rencontres de l’engagement et de la citoyenneté ». Portée par une volontaire en service civique, Hanna Toraubully, cette semaine d’activités et de réflexion s’est voulue être un temps fort pour mettre à l’honneur l’esprit civique encouragé par l’Institut.
Dans le cadre de sa mission de formation de futurs cadres de l’Etat, l’IRA a souhaité rappeler à travers ces rencontres qu’un fonctionnaire est également un citoyen, ancré sur son territoire, en lien avec la société civile, conscient de l’effort de résistance à fournir dans notre contexte national.
Durant quatre jours, diverses activités et temps de réflexion ont été proposés aux élèves : tables-rondes, ateliers collectifs, rencontres avec les acteurs locaux.

Placées sous le signe du dialogue et de l’interactivité, ces rencontres ont été co-construites avec les élèves et ont donné place à leur parole et à leurs actions.



 

 1. Journée du 23 février 2017 : Fonction publique

 

Capture.PNG

Matinée - Table-ronde : Fonctionnaire et citoyen

 

Réunissant à la fois des élèves de l'IRA et des hauts fonctionnaires invités, cette table ronde avait comme objectif d'interroger le rapport parfois complexe entre le statut du fonctionnaire et sa position de citoyen engagé dans la cité.

Les intervenants à ce temps de partage  et d'échange étaient :

- Carine Soulay, adjointe au Directeur général de l'Administration et de la Fonction publique (DGAFP)

- Jean-Pierre ROSENCZVEIG  - magistrat honoraire - ancien président du tribunal pour enfants de Bobigny et président de l’ACREN (Association des Citoyens réservistes de l’Education Nationale).

Atelier-ecriture.jpg

Après-midi (début) - Actions citoyennes


 

Une partie des élèves a exploré le champ de la citoyenneté par la voie artistique.

Ils ont ainsi participé à une session de théâtre-forum ou au cours d'un atelier d'écriture, sur les thématiques suivantes : découverte du territoire, engagement dans la cité, résistance.

Une autre partie de la promotion est partie en visite à la prison Montluc (voir descriptif sur la journée du 28 février).


DSC00665.JPG


Après-midi (fin) - Actions citoyennes



L'association des élèves de l'IRA (AGIRAL) est intervenue en fin de journée en menant des initiatives écologiques et solidaires :

nettoyage du Parc de l'Europe (avec le soutien de la mairie de Villeurbanne) et construction de nichoirs à oiseaux.

 


 
 

 2. Journée du 24 février 2017 : Ancrage territorial

 


DSC00667.JPG

Matinée - L'IRA dans son environnement

 

Dans le cadre du partenariat avec la Mairie de Villeurbanne, une conférence s'est tenue avec des adjoints de la Mairie au Maire de Villeurbanne afin de présenter l'ancrage particulier de l'IRA de Lyon, sur la plaque du Tonkin à Villeurbanne.

 

Les différents intervenants ont révélé un environnement marqué par son histoire, son développement urbanistique et ses actions autour de l’éducation.



20170224_152647.jpg



Après-midi - Initiatives citoyennes en Métropole


Les élèves sont partis à la rencontre d'acteurs locaux, implantés à Villeurbanne mais aussi dans tout le reste de la métropole lyonnaise.
Ils ont eu ainsi l'occasion de découvrir la richesse et la diversité des structures qui font vivre le tissu urbain : associations et organismes issus de l'innovation sociale.


Un grand remerciement aux 14 structures participantes: AFEV VILLEURBANNE, ALTER’INCUB, ANCIELA, ARTISANS DU MONDE, CENTRE CULTUREL OECUMÉNIQUE (CCO), LA CORDÉE, LES DECLICS, LA MYNE, LE PARI SOLIDAIRE, LE PLANNING FAMILIAL, PIMMS, LE RIZE, LE TUBÀ, URDLA.


 

 3. Journée du 27 février 2017 : Société civile

 
14032017.PNG

Matinée - Table-ronde : la société civile au service

 

Cette table-ronde aura pour objectif d'explorer les nouvelles coopérations entre la fonction publique et la société civile, dont l'engagement croissant prend forme dans le monde associatif et l'économie sociale et solidaire (ESS).

Un nouveau rapport Etat-Société est en train d'émerger.

Pour en discuter Yannick Blanc (Haut-commissaire à l'engagement civique, Président de l'Agence du Service Civique), Hélène Vincent (Institut de l'Engagement) et Léna Geitner (fondatrice de Ronalpia) étaient invités.
jour3-atelier.PNG Après-midi - Ateliers :  au service de la société civile


Cette fois-ci, ce sont les élèves de l'IRA qui se sont mis au service de la société civile.

L'après-midi s'est déroulée en deux temps avec :
- la  formation de secouristes "Gestes Qui Sauvent",
- la participation à des ateliers organisés par Ronalpia, une structure qui accompagne des entrepreneurs dont le projet a une finalité sociale.

Les projets étudiés lors de cet atelier :

- "Chantiers passerelles" (réinsertion des condamnés)

- "Collectif des flous furieux" (narration des habitants des marges)

- "La cravate solidaire" (accompagner et rassurer lors de la dernière marche vers l’emploi)

- "Let's co"(démocratie collaborative)


-"Singa" (inclusion des réfugiés)




 

 4. Journée du 28 février 2017 : Résistance(s)

 
DSC00690.JPG

Matinée -  Atelier philo 'Les sens de la Résistance'

 

Avec la participation de Yan Plantier, professeur de philosophie à l'Université Catholique de Lyon, les élèves ont travaillé à l'élaboration d'un nuage de mots autour de la notion de Résistance.

 

Par une approche sémantique, il s'agira de réactualiser ce concept au regard des points de vue des élèves et du contexte actuel.

 

L'objectif de cet atelier sera de trouver un sens commun, riche des interprétations diverses d'un même mot.

Montluc.PNG Après-midi (début) -  La Résistance en actes


Pour illustrer la notion de Résistance, les élèves ont visité le mémorial de la prison de Montluc, Haut lieu de la Mémoire nationale.


14032017bis.PNG

Après-midi (fin) -  Discours de clôture


Ces quatre journées de rencontre se sont achevées avec le discours de M. Xavier Inglebert, Préfet, Secrétaire général de la préfecture du Rhône et Préfet délégué pour l'égalité des chances.

Le Préfet a clôturé ces rencontres par ces mots :

"
Votre travail est plus que de gérer un héritage.Il s’agit de réinventer la République au quotidien dans les petites choses."